Prej Riom : Matériels en dotation pour les PREJ

Courrier dotations PREJ-1

Courrier dotations PREJ-2

 

SLP FO CP Riom

A

Madame la Directrice Interrégionale de Lyon

Riom, 6 septembre 2018

Objet : Matériels en dotation pour les PREJ

 

Un récent incident a eu lieu dans un box d’audience d’un tribunal de la région Rhône- Alpes-Auvergne.

Sur ordre du magistrat, les personnel du PREJ RIOM ont du évacuer de force un détenu particulièrement turbulent (7 prévenus se trouvaient dans le box).

Lors de l’évacuation du box et pendant l’intervention avec usage de la force, le détenu a réussi à sortir l’arme de service d’un agent de son étui.

Le professionnalisme des agents lors de l’intervention à permis de récupérer l’arme en question.

Comment un détenu a t il pu s’emparer du pistolet de l’agent ?

Tout simplement car le holster fourni par l’administration pour les pistolet CZ P07 n’a qu’une seule sécurité !!! Une fois l’étrier déverrouillé, il suffit de sortir l’arme du holster tout simplement !

VOICI LA PREUVE QUE LE MATÉRIEL FOURNI PAR NOTRE ADMINISTRATION EST INADAPTÉ ET MET EN DANGER NOS PERSONNELS PREJ !

Les forces de l’ordre équipées du SIG SAUER (l’ancien pistolet) sont tous dotés d’un holster à double sécurité.

Nous n’osons imaginer sans le sang froid de nos collègues ce qui aurait pu se passer avec un détenu armé dans une salle d’audience inondée par la famille et les amis, sans oublier la présence des 6 complices dans le box.

Cet incident nous rappelle que le risque actuel est bien réel, les détenus n’hésitant plus à essayer de se saisir d’une arme en plein tribunal.

Notre administration doit prendre en compte dans les plus brefs délais la mise en danger des personnels d’escortes judiciaires en répondant de manière adaptée à la mise à disposition de matériel adapté au niveau de la sécurité :

* La mise à disposition d’un holster à double rétention pour les pistolets CZ P07 (2 sécurités au lieu d’une seule)

* la mise à disposition de Pistolets à impulsions électriques (TASER) – Moyen non létal adapté à la neutralisation d’un individu en toute sécurité vis à vis des autorités judiciaires et du public. car une intervention avec usage de la force en public peut

forcément être mal perçue ou mal interprétée, voir même filmée dans certains cas. Le TASER est déjà référencé parmi l’armement de notre administration, il suffit juste de la déployer et la mettre en service. C’est un moyen extrêmement dissuasif vis à vis de la population pénale. Et les agents peuvent intervenir de façon appropriée sans se mette en danger. La police et la gendarmerie effectuant les même missions sont tous dotés de TASER.

Il semble URGENT d’écouter les retours du terrain et de fournir aux agents dues PREJ du matériel enfin adapté à leurs missions. Ils mettent quotidiennement leur vie en danger pour servir une administration qui les ignore.

Nous demandons un réponse matérielle immédiate !

Copie : – Direction de l’Administration Pénitentiaire

            – Direction du Centre Pénitentiaire de Riom